Le diagnostic de la dyslexie, le trouble de l’apprentissage de la lecture

La dyslexie est un trouble qui atteint les enfants dans son apprentissage de la lecture. Ce trouble se manifeste essentiellement par la difficulté pour l’enfant de reconnaître les lettres et les syllabes. On observe un certain retard de deux ans, en général, par rapport au développement normal dans l’apprentissage du langage écrit.

Pour diagnostiquer la dyslexie, il faut se tourner vers un spécialiste du langage. Ce sera à un(e) logopédiste ou à un(e) neuropsychologue que cette tâche incombe. Différentes analyses sont ainsi pratiquées sur le sujet. Ces tests incluent la vitesse de lecture, la lecture de mots dans leur forme régulière ou irrégulière et la compréhension du texte. Ces spécialistes vérifient également l’acquisition des syllabes simples et complexes, la capacité de mémorisation et autres analyses plus approfondies. Être reconnu dyslexique ressort ainsi d’une conclusion officielle.

Canton de Fribourg : comment diagnostiquer la dyslexie ?

Dans ce canton rural de l’ouest de la Suisse, il y a plusieurs spécialistes vers qui se tourner pour diagnostiquer la dyslexie. On peut consulter un neuropsychologue, un logopédiste indépendant, ou un logopédiste pratiquant dans les services auxiliaires scolaires. Seulement, il se trouve que la consultation et les examens chez ce dernier sont gratuits. Chez les deux premiers, ils sont payants.

Les dyslexies-dysorthographies font partie des « graves troubles », et c’est seulement à partir de l’année 2008, pendant laquelle les compétences des services AI ont été confiées aux services cantonaux, que des mesures ont été prises les concernant. Désormais, c’est le SESAM qui attribue les mesures thérapeutiques pour ce genre d’examens.

Cette décision est consultable dans le cas d’analyses plus spécifiques et d’une assistance plus soutenue. Pour le cas d’un enfant qui présente divers symptômes autres que ceux de la dyslexie, il est possible de solliciter l’intervention d’un neuropsychologue. Plusieurs examens sont ainsi pratiqués sur l’enfant afin de diagnostiquer les troubles qui nécessitent des mesures prioritaires et immédiates. Il est conseillé de se référer auprès du pédiatre de votre enfant.

La prise en charge de la dyslexie, des détails à connaître

La dyslexie peut se manifester assez tôt. Il est alors essentiel de faire des examens précoces pour diagnostiquer le trouble et commencer la rééducation plus tôt. Cela optimise les résultats. Si la dyslexie n’est décelée que bien plus tard, à l’âge adulte, la thérapie est toujours possible.

C’est le SESAM qui donne son approbation et prend en charge en même temps des thérapies logopédiques. Par contre, il appartient aux communes par le biais des SAS ou aux parents de prendre en charge les cas de psychomotricités. Le SESAM pourrait toutefois financer certains cas, même si ce n’est pas systématique et si c’est rare, notamment le diagnostic médical TDAH.

Il existe également d’autres méthodes de traitement qui peuvent être adoptées, des thérapies qui ne pourront pas être soumises à une assurance classique. C’est aux bénéficiaires de les financer, ou éventuellement une assurance complémentaire.

One Response

Leave a Reply